Rugby - Fédérations

Un nouveau protocole commotion

Les joueurs victimes d'un choc à la tête ne pourront plus revenir sur le terrain avant une durée minimale de dix minutes, a décrété jeudi World Rugby, qui n'imposait jusqu'ici aucun délai minimal, afin de protéger les joueurs faisant l'objet d'un protocole commotion. Le changement, qui prend effet à compter du 26 août et sera appliqué à toutes les compétitions professionnelles.

Ces dernières années, les préoccupations sont allées croissantes sur l'impact des commotions cérébrales dans le rugby. Des protocoles plus stricts ont été mis en place pour tenter d'empêcher les joueurs de reprendre trop vite quand ils ont subi de tels chocs. "Les dernières données indiquent que le temps moyen nécessaire pour bien visualiser les images par une équipe ou un médecin indépendant est de sept minutes. La durée désormais imposée de dix minutes est destinée à apporter un environnement plus détendu, permettant une meilleure prise de décision et ainsi d'échapper au stress d'une décision rapide", justifie World Rugby.

à lire aussi

Buzz sport